yatrides et les autres
  ET LES AUTRES


P I C A S S O

Le démantèlement

Guernica
Pablo Picasso
Guernica 7.80x3.50 m, 1937
Musée du Prado - Madrid

A 16 ans, il a assimilé les techniques de base de la peinture traditionnelle.A 19 ans, PICASSO 
pastiche admirablement les maîtres de Montmartre. Après le scandale des "Demoiselles d'Avignon", il alterne imperturbablement ses bonnes femmes biscornues avec des créatures belles et hautaines, un jeu de triangles saupoudré de pointillisme baptisé "La jeune fille devant la cheminée" et une admirable beauté espagnole, également saupoudrée de pointillisme "La Salchichona".

" Après des années d'esthétique sentimentale, après ses périodes rose et bleue, PICASSO renonce brutalement à ses forains pensifs, à ses nus mélancoliques, à ses Arlequins rêveurs "pour porter un véritable coup bas à l'Art, à un art resté sage malgré toutes les audaces antérieures, un coup bas dont il ne s'est pas encore remis . C'est bien entendu "LES DEMOISELLES D'AVIGON".

Il existait un tabou auquel aucun peintre ne voulait ou ne pouvait toucher : c'est celui du corps féminin. La nudité féminine a toujours fait l'objet d'un culte ou plutôt d'une convention tacite entre le peintre qui dévoile et le spectateur esthète. Existe-t-il un objet de contemplation esthétique plus riche en dénotations et en connotations qu'un corps de femme ?

PICASSO DESHUMANISE
- Vit dans le scandale et la provocation
- Ne veut pas se prostituer (tomber dans la facilité en se dévoilant)
- Estime que le peintre est plus grand que l'œuvre
- Discrédite des techniques traditionnelles pour dissiper les illusions du public
- Nie toute théorie
- Méprise ceux qui doivent chercher
- Décompose et s'approprie les œuvres des autres
- Prétend que l'art est un mensonge qui permet d'aller à la vérité
- Tue le désir par le cauchemar
- Amuse, excite, mais déçoit par l'inachevé de son œuvre.


Découvrez une des périodes de Yatridès en cliquant ici 

Les Demoiselles d'Avignon
Pablo Picasso
Les Demoiselles d'Avignon
Museum of Modern Art - New York
1907

Y A T R I D E S
La synthèse 


- Vit hors du tumulte (René CHAR : "YATRIDES le peintre hors du tumulte").
- Ne veut pas prostituer son oeuvre
- Estime que le peintre est plus petit que son oeuvre
- Renonce à des techniques étrangères pour élaborer celles qui lui seront propres
- Est théoricien
- Respecte la recherche nécessaire pour atteindre la perfection 
- Respecte le travail de ses précurseurs, mais veut le porter à un degré supérieur
- Pose l'art comme une fiction dans laquelle se réalise la vérité 
- Transfigure le désir
- Inquiète par sa perfection, mais comble celui qui adhère.

"Voici je fais toute chose nouvelle"
Georges Yatridès
"
Voici je fais toute chose nouvelle" Ap. 21:5 
116x81cm, 1978
Collection privée France

Yatridès démontre que "la mise en lumière", et par là même et en obligation
celle du temps non commun, dans lequel s'inscrit toute création,
exige la connaissance : ce qui est clair n'est pas simple. 

Triptique YATRIDES 1982

La Bataille de Jacob avec l'Ange (Le combat)
Yatridés 1982
La Bataille de Jacob avec l'Ange
(Le combat)

80x130 cm

La Bataille de Jacob avec l'Ange (Le mur)
Yatridés 1982
La Bataille de Jacob avec l'Ange
(Le mur)

89x116 cm

La Bataille de Jacob avec l'Ange (L'Aube)
Yatridés 1982
La Bataille de Jacob avec l'Ange
(L'Aube)

97x146 cm


Contact par mail : 
yatrides@wanadoo.fr

Textes extraits des documents suivants : 
Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.

Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme, arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seont revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son œuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick :Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and un gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009