Yatride MAITRE DU TEMPS


SYNCHROTRON
CONCEPTION

1986-1996

Synchroton project CEA
Yatridès
Synchroton project CEA
Grenoble ( Atomic energy commission ) 
1986




Synthèse tri-dimentionnelle d'après peinture de Yatridès
VIBRATION ESSENTIELLE (L'Expérience, Phase finale)

Le présent projet se proposait en 1986, dans le cadre du "Synchrotron de Grenoble", de rendre l'œuvre de Georges YATRIDES "Vibration Essentielle" selon une synthèse tridimensionnelle. De ce fait, les dimensions de monumentalité choisies permettent deux lectures :

- une lecture artistique 
- une lecture architecturale où la fonction devient le lien de ces deux approches.

L'ensemble se définit au travers de deux éléments fondamentaux :

- la statue "l'homme debout" 
- les pyramides tronquées.

La statue bi-face et courbe demeure le point focal de l'œuvre. Son traitement de surface par la technique du métallogramme renforce l'idée de puissance et de force maîtrisée. Sa hauteur indicative se situe à un minimum de 460 mètres et doit refléter le gigantisme de la pose monumentale. L'immeuble pris dans le double face de l'homme debout en constitue sa continuité et son épaisseur courbe définissant ainsi un monobloc sculptural. La fonction attribuée à ce bâtiment correspond à la partie administrative du Synchrotron implantée dans le COMPLEXE YATRIDES.

Les pyramides tronquées, zone de support, sont attribuées à des fonctions festives et ludiques. L'ensemble des surfaces (soit environ 2 700 m²) est spécifiquement adapté à la création d'un outil de communication médiatique original :

  • Zone de symposium et de congrès, unification fonctionnelle de rencontres entre le Centre National de Recherche Scientifique (C N R S), l'Université et le Centre d'Etudes Nucléaires de Grenoble (C E N G) ; 
  • Zones récréatives : gymnases, piscine en rez-de-chaussée; 
  • Zone de communication : exploitation des sciences du futur.

La sphère et la coupelle seront à vocation scientifique: leurs utilisations seront au gré et au choix des hommes de recherche.

L'implantation du complexe YATRIDES sera structurée par différents axes de parcours et de circulations permettant de se mouvoir dans et autour de l'œuvre. Ces zones peuvent devenir des lieux temporaires de communication (concert sur verdure, exposition thématique extérieure). L'environnement et l'orientation choisis, ont été définis selon un concept d'ouverture présentant l'homme debout comme un signe, un symbole et un repère en relation avec les fonctions du site "Synchrotron".
Synchroton project CEA
L'état d'esprit de l'œuvre choisie :

L'Homme ayant maîtrisé la Matière (Vibration essentielle), aboutit à une inquiétude mystique sur son devenir.

Cette même démarche implique un rapprochement entre les différents intervenants du Synchrotron (maîtrise d'œuvre et d'ouvrage) afin que les éléments aussi bien artistiques qu'architecturaux du présent projet forment une synthèse parfaite.

ASPECT ARCHITECTURAL - POSSIBILITES DE PROGRAMMES

Il apparaît selon l'orientation et l'optique définie, que les possibilités d'utilisation des constructions sont étendues. Liaison Art et Sciences, mais aussi image de la puissance de l'homme, les fonctions varient selon la lecture de l'œuvre. Tendance artistique et scientifique à travers laquelle peuvent s'intégrer des zones liées aux nouvelles technologies (robotique, informatique, holographie, recherche fondamentale).

Et par le biais d'expositions thématiques, de séminaires, d'espaces d'accueil, d'auditorium, renforçant l'image de métropole d'avenir, ouverte aux sciences du futur. La sculpture prend alors sa vraie dimension d'outil de communication original au plan technique et médiatique, au travers de l'image de la puissance de l'homme.
Un programme d'ordre sportif peut être élaboré : salles d'entraînement, piscine intégrée aux pyramides, traitement spécifique des parcours extérieurs

(Extraits : Who's Who in international Art, P. Barrer Chairman
"Synchrotron Yatridès" 27 avril 1989, Patrick Barrer,
"Donation Yatridès" Lyon's Club catalogue, décembre 1990,
"Yatridès Grand-maître du temps, Demeures et Châteaux N° 27 Edition Française, Jean-Michel Reillier
"Yatridès past master of time" Edition anglaise, traduction Elizabeth de Mauny. Octobre 1984


Les remous politiques de la ville ont stoppé ce projet.
Synchroton project CEA
Yatridès
Adaptation tri-dimentionnelle 
de l'oeuvre
 "Vibration essentielle

Synchroton project CEA

_____________________________________________________________


logo

Contact par mail : yatrides@wanadoo.fr

Textes extraits des documents suivants : 

Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.
Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France) et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. 
Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme ,arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seront revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son oeuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick :Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and a gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009