yatrides et les autres
ET LES AUTRES


R A P H A E L 


La Madone Sixtine
( Hommage au divin )


Madone Sixtine
Raphaël
Madone Sixtine, 265x196 cm
Gemälde galerie - Dresde

En 1796, durant leur séjour à Dresde, WACKENRODER et TIECK contemplent "la Madonne Sixtine" 
et décident de composer les Fantaisies sur l'Art que j'ai évoquées dans le premier chapitre. Deux ans plus tard, la galerie de peinture est occupée par les frères SHLEGEL qui y tiennent des assises en compagnie de NOVALIS, de SCHELLING et d'autres encore. Il en résulte la composition du "Dialogue sur la Peinture "(Gemälde Gespräch). L'étude de la "Madone Sixtine" y tient une place centrale.

Le culte de cette madone de RAPHAEL s'étend alors à toute l'Europe cultivée. Dans ma thèse, je m'attache surtout à décrire les réactions des voyageurs russes en Europe. L'étape de Dresde est obligatoire. Le visiteur ne vient pas pour juger le tableau selon des critères esthétiques, contestés depuis la remise en cause des règles classiques, ni pour l'examiner d'un point de vue " technique " . Il s'en approche avec émotion et respect. Il va devoir s'observer lui-même, analyser ses propres impressions, mesurer l'intensité des rapports entre son moi et la toile du divin Raphaël.

Ce tableau n'a rien d'une révélation statique du " mystère des cieux ". Il invoque l'instant où la madone, portant le dieu fait homme, franchit la limite entre les deux univers, un abîme infranchissable pour le mortel. Elle le franchit avec la légèreté d'une créature céleste , mais son regard est infiniment lourd, conscient de l'avenir redoutable qui attends son fils. Dans ses yeux, on lit l'effroi devant l'inéluctable, la tristesse, la crainte pour son enfant, et cependant, , elle ne s'arrête pas au seuil de la terre. Elle tend aux humains ce quelle a de plus cher, son fils  : " Recevez-le, il est prêt à accepter des souffrances mortelles pour vous ".

C'est la même fascination que j'éprouve à la contemplation des toiles de YATRIDES, surtout à partir des années 60 et ensuite 70, quand il réalise ses magistrales synthèses et entraine le spectateur dans un espace extra-stellaire dont le cadre de la toile n'est que le seuil. *

Professeur Sacha BOURMEYSTER Sémiologue, Analyse - Université Grenoble III   

   

Le supplicié à l'astre
Yatridès
Le supplicié à l'astre, 73x116 cm, 1973
Collection particulière






_______________________________________________


Voir sur ce site :  "Son oeuvre" ( notamment Les Icônes interstellaires et  YATRIDES - KUBRICK

 
logo
Textes extraits des oeuvres et documents suivants :
Administration Fiscale : "Biographie administrative" détaillée 

Arthur Conte : "Yatridès maîtredu temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible" , "Yatridès, l'anti-Picasso" SGDL 24.03.1994 
"Les Icônes interstellaires" SGDL 31.03.1994 - "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Notes biographiques -synthèse
Catalogues monographiques Yatridès 1954-1993 : Expositions et Retrospectives Yatridès
Catalogues monographiques Yatridès : "International Biennials art festivals" Canada-France from 1987 to 1993
(Great Master guest of Honour -Grand Maître invité d'honneur). Voir dans "Sa vie" : Bibliographie
Catalogues monographiques Yatridès : Invité d'honneur expositions Paris et Province dont Montmorency ville résidentielle 
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Events Schools of painting 1900 -1959, 1910 -1960, 1910 -1965) : USA Manifestations organisées avec les oeuvres, dont celles de Yatridès, prêtées par les Collections Privées prééminentes des Etats-Unis
Films, Videos, Thèses universitaires : L'oeuvre de YATRIDES a enthousiasmé sémiologues, réalisateurs, cinéastes parmi les plus grands de notre temps. Voir notamment sur ce site dans "Sa Vie" : "L'entourage" dans lequel apparaissent
"Jean DELANNOY" et "Marcel CARNE" et dans "Son Oeuvre" : 
"YATRIDES - KUBRICK".