Yatride MAITRE DU TEMPS

LES PLAQUES DE YATRIDÈS

Les plaques monolites apparaissent dans la peinture de Georges Yatridès dès la fin des années cinquante au moment où son inspiration se détourne de la thématique noire, dominante dans sa  " période américaine".

PLAQUES - ÉCRANS

Un écran vierge, neutre, en tant que constante, faire-valoir d'un objet, d'un être vivant, d'une personne, venant équilibrer les constituants divers de la composition générale.
L'écran en tant que composante d'un habitacle sans porte ou fenêtre, accessible cependant aux personnages qui viennent, semble-t-il prendre possession d'un espace reconquis pour eux par le peintre.
L'Orange et l'Infini
Yatridès
L'Orange et l'Infini 60x92 cm, 1977
Collection privée France



L'écran en tant que plan de travail, vertical, parfois horizontal ou incliné dans l'espace, sur lequel viennent s'inscrire des signes d'activités humaines oubliées, mais signifiants dans le langage picturale de YATRIDES : matières, transparences, structures, contraste avec un territoire, tabula rasa, fruit amer d'une exploitation épuisante des ressources naturelles.
 

Force vitale
Yatridès
Force vitale
65x92 cm, 1981
Collection privée France




PLAQUES - MONUMENTS

Des façades aveugles de bâtiments monumentaux, muets car leur signification échappe encore à ceux qui les côtoient.. Des murs chargés d'une luminescence qui sillonne des matières picturales, dévoile l'ordonnance de structures reconnaissables implicitement.


PLAQUES - OVNI

L'émancipation des plaques interstellaires de Yatridès date de 1959. La plaque détentrice de la Connaissance affronte désormais l'interrogation de l'homme. YATRIDES a renoncé à sa position de voyeur externe, comportement quasi-naturel pour le non-figuratif. Il a pénétré dans sa propre toile

Ce pas décisif permet désormais au peintre d'utiliser la plaque dans divers emplois : plaques croisées, plaques-supports, plaques-récepteurs, plaques-émetteurs. 
Leur caractère cosmique hors perspectives figuratives vient attester de leur non-appartenance à l'espace proprement pictural de Yatridès.

(Extraits de "Yatridès et son siècle l'anti Picasso" d'Alexandre Bourmeyster)

Les Deux Personnages sur la plage
Yatridès
Les Deux Personnages sur la plage 65x100 cm, 1963
Collection particulière France

Nude in a Life
Yatridès
Nude in a Life 60x92 cm, 1962
Collection particulière USA

Le petit port à la plaque
Yatridès
Le petit port à la plaque 60x92 cm, 1965
Collection particulière USA

L'Adolescent et l'Enfant
Yatridès
L'Adolescent et l'Enfant 100x81 cm, 1963
Collection privée France



Après "2001 :  a space odyssee", les Plaques Monolithes de Yatridès se retrouvent encore en vedette dans "2010: Odyssee 2" de Peter HYAMS et Arthur C. CLARKE (1985). Dans "A.I." Artificial Intelligence (2001) de KUBRICK et SPIELBERG, vers la fin du film, nous les retrouvons avec l'engin volant qui transporte les humanoïdes. Il est constitué de Plaques rapprochées, non soudées mais réunies dans l'espace pour former un cube. Les Plaques se séparent lentement pour laisser apparaître les humanoïdes électroniques translucides qui découvrent "DAVID" héros du film. Les Plaques deviennent ici objets "coopératifs autonomes". 

Dans ces trois films, bien que le premier et le dernier portent la marque du génie, elles n'arrivent pas à atteindre l'ampleur, les dimensions métaphysiques des Plaques de YATRIDES, leur créateur, ainsi qu'il l'avait fait dès 1957.
 
Mais, alors que ses Plaques étaient utilisées depuis 1968, Yatridès avait déjà d'autres ambitions : notamment celle d'appliquer sur une surface plane certains aspects de ses recherches et découvertes sur le temps et son influence notamment sur la lumière issue de corps incandescents. Il l'avait démontré au C.E.A. en 1972 qui avait mis à la disposition de YATRIDES une équipe de chercheurs. Paul Perroud qui a su d'emblée reconnaître la valeur scientifique de ses découvertes a permis à Yatridès d'obtenir des brevets agréés par le Washington D.C. Patent office en 1974.
(Paul PERROUD Doctor of Knowledge, Doctor of Philosophy at Berkeley, Directeur des Bureaux d'Application Spéciale de la physique au C.E.N.G.) 

Ainsi que Yatridès aime à le dire:... "aller plus loin, en quelque sorte essayer de rencontrer le sublime Mathématicien, le Grand Maître Physicien, que les hommes appellent Dieu.  Notamment révéler sur une surface à deux dimensions la puissance d'une lumière authentique issue du temps géniteur et non l'inverse.

(Extraits de "L'oeuvre et son Maître" Allan Bauer)

DE  LA  PLAQUE  A  LA  SPHÈRE

De l'évocation de l'inaccessible, la plaque, le peintre passe à l'invocation de l'accessible: la sphère. Dans l'oeuvre  Vibration essentielle ( l'expérience phase finale), debout dans une pose monumentale, l'homme immobilise, de sa propre volonté, l'ascension d'un globe lunaire que le peintre aurait voulu fixer dans un équilibre éphémère. Suit le gigantesque  L'Aboutissement des lois .
L'Aboutissement des lois
Yatridès (Détail)
L'Aboutissement des lois, 81x116 cm
Collection privée USA
1980-1983

.

Vibration Essentielle
Yatridès (Détail)
Vibration Essentielle (L'Expérience phase finale), 97x130
Collection particulière USA
1982

YATRIDES s'est-il arrêté de peindre depuis quelques années, surpris lui-même sans doute par l'insolite de cette vision ? Nous attendons avec un sentiment mélangé de ferveur et d'inquiétude la réponse qu'il devrait être capable d'apporter à notre attente. (Extraits de "Yatridès et son siècle l'anti Picasso" d'Alexandre Bourmeyster)

_____________________________________________________________


Anticipation des Plaques-Monolithes dès 1957, moteur et argument 
du long métrage "2001 : l'odyssée de l'espace". Paternité indéniable 
de Yatridès : voir [Yatridès-Clarke-kubrick ]. 

logo


Contact par mail : yatrides@wanadoo.fr

Textes extraits des documents suivants : 
Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.

Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France) et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. 
Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme ,arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seront revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son oeuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick: Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and a gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009