yatrides et les autres
ET LES AUTRES


L E O N A R D O 
D A 
V I N C I 

Recherche et Réalisme


Léonard de Vinci
Léonard de Vinci
Recherche

La Joconde
Léonard de Vinci
La Joconde

LEONARD DE VINCI, esprit universel, avait pressenti en son temps, mieux que quiconque, les possibilités offertes à la peinture, grâce aux découvertes scientifiques. Une fois reconnues les conditions de perception de l'œil humain, il avait été le créateur de la science et de la peinture et lui avait indiqué son objectif : fixer sur une surface de toile ou tout support ce que voit l'œil grâce à des procédés d'ombre et d'éclairage, de coloration des cieux, de mouvement dans les paysages, etc... ce qui permettrait de reproduire déjà l'apparence extérieure de la nature physique ou de la nature humaine, de reconstituer en somme ce simple "reflet " auquel l'œil humain est habitué.

Mais comme il s'agit d'une opération artificielle d'une fiction contrôlée par la technique picturale, il devient possible d'utiliser ce " reflet " en tant que vecteur et d'aller encore plus loin. L'oeuvre picturale devenait ainsi un matériau privilégié peuplé de signes que le spectateur devait percevoir pour aller lui-même au-delà des simples apparences d'une réalité reconstituée artificiellement. La mission assignée par LEONARD DE VINCI à la peinture n'a pu être menée jusqu'à son terme par le maître lui-même, mais elle restait offerte à ses continuateurs.

 

Voir Wikipedia 2001 de Kubrick et Wikipedia Yatrides

"L'effet produit par un tableau", dit en substance YATRIDES, "c'est saisir la relation qui s'établit entre le peintre qui utilise des effets optiques contrôlés par lui et les yeux de l'observateur qui informent celui-ci de " l'objet " représenté sur toile".

"Présenter sur un même plan tous les éléments colorés constitue une agression pour l'œil. La fiction picturale consiste à reproduire plusieurs plans par des effets de transparence, d'opalescence, de translucidité, d'opacité, de perspective, de volume sur une même surface plane. Ainsi, par le jeu des couleurs, un bleu transparent posé sur un rouge opaque est recomposé en violet par le cerveau dans la totalité de l'information reçue. Mieux encore :  le violet sera froid en ce cas. Il sera chaud si c'est un rouge transparent qui couvre un bleu opaque ".


Le portrait bleu (La petite Juive muette)
Yatridès
Le portrait bleu (La petite Juive muette)
65x54 cm, 1954 
collection particulière

Florence ou le Portrait Écran
Yatridès
Florence ou le Portrait Écran
65x50 cm, 1980
Collection privée


Contact par mail : yatrides@wanadoo.fr

Textes extraits des documents suivants
 : 
Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.

Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme, arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seont revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son œuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick :Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and un gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009