Yatrides et les autres
ET  LES  AUTRES 

G A U G U I N  


La source archéologique 

Poèmes Barbares
Paul Gauguin
Poèmes Barbares 65x48 cm, 1896


" Les Vahinés de Gauguin , on les séduit ", m'a dit Yatridès. Ces sont des mortelles, leur chair est humiliée car elle est pourrissable. 
Inutile de chercher en elles une pureté naturelle, un secret de vie, de jeunesse éternelle. Elles portent la mort, elles sont la mort de Gauguin lui-même. Gauguin est venu chercher la vérité et la justice dans les îles, il n'a trouvé que la misère physique et morale, les maladies vénériennes. Ses toiles témoignent de la tragédie qu'il a vécu là-bas. Gauguin s'est détourné de notre monde, de notre civilisation : il s'est détourné de lui-même. Les créatures hors du temps de Yatridès, elles, sont inabordables ".

Georges Yatridès a des comptes à régler avec Gauguin et à travers lui, avec les peintres contemporains, qui ont déserté le monde au lieu de l'affronter. Retenons cette hypothèse :

Dans sa "querelle" avec Gauguin, Yatridès est venu dans les îles pour séduire et posséder ses vahinés. Il les a emportées, il les a ramenées dans notre société en 1955. Il les a installées dans son univers abstrait de la lumière, il les a métamorphosées. Ou plutôt, elle se sont elles-mêmes métamorphosées. Le visage s'est affiné, le nez a perdu ses narines épatées ; les yeux inexpressifs se sont transformés en une seule sphère volumineuse qui tourne librement et apparaît dans les deux orbites ; le corps s'est allongé, il s'est purifié de sa sexualité morbide. Une vie intérieure intense se dégage maintenant de ces êtres devenus inaccessibles, mais comment ?
 


Poèmes Barbares

Paul Gauguin
"D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous?"
141x411cm, 1897


Hegel disait que les yeux sont l'incarnation de la spiritualité :
" Ce principe intérieur qui transparaît hors de toute confusion avec ce qui est objectif et extérieur, qui se transforme en un point concentrique, source de lumière" .
Yatridès a privé les Vahinés de Gauguin de leur regard animal, mais il ne les a pas rendues aveugles. Les orbites ouvertes sur une sphère en rotation permet d'imposer un regard omnidirectionnel, un regard insaisissable pour les mortels. Du coup, il a rendu ses intemporelles inaccessibles : on ne saurait dominer celles dont on peut ne peut surprendre le regard .

Chez Yatridès, il n'y a pas davantage de source de lumière dans les yeux que dans le reste de la toile et pourtant, la spiritualité est partout présente. La Lumière n'a pas besoin de source pour s'imposer librement et pour transfigurer le temporel.


Poèmes Barbares
Yatridès
Jeune femme dans son rêve, 81x116 cm, 1967
Collection privée 

​Nu sur un horizon,
Yatridès
Nu sur un horizon, 81x65 cm, 1978
Collection privée 

Le premier lien renvoie vers ''liens principaux'' et le 2ème vers ''Evaluation fiscale de l'oeuvre''

Contact par mail : yatrides@wanadoo.fr

Textes extraits des documents suivants
Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.

Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme, arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seont revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son œuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick : Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and un gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009