Yatride MAITRE DU TEMPS

PERIODES DE CREATION

Quelques œuvres des périodes décrites



1945

Yatridès à 14 ans, tire partie de la leçon d'Emile Bernard à Gauguin et de celle de Gauguin à Serusier. Mais c'est un nouveau départ opposé à la couleur-symbole et aux sources archéologiques à l'origine de toute les expériences picturales aboutissant à notre époque.

Sous bois

1946-1948


Période d'apparence fauve et soutiniènne. Cependant les couleurs sont reparties en taches composantes dans des espaces sans référence dans le monde connu.


L'allée

Le salon en rut

1949-1953

Abandon progressif des valeurs-clés du fauvisme, naissance d'une peinture d'apparence parfois abstraite, mais fortement structurée et graphique. Eclairé sur ses propres recherches par Jean Leymarie, alors conservateur du musée de Grenoble. Yatridès refuse d'être exposé avec ceux qui sont à l'origine d'une peinture uniquement décorative.


Le printemps des planètes

L'Oiseau de feu

1951-1953

Durant cette même période des visages humains commencent à s'intégrer aux structures graphiques.


Mystère des Celtes

Solitude

1954-1956

Son évolution suscite les propositions d'Armand Drouant
Renoncement à la prépondérance des couleurs. Le trait perd sa fonction de cerne. C'est le début d'une nouvelle organisation de la lumière.


Le portrait bleu

Bouquet pour une fin d'après-midi,

1955-1963

Période de graphisme fondamental. A l'opposé du cerne, le trait est creusé dans la matière, profond jusqu'à la surface la trame de la toile, ce support qui détient les commencements de l'œuvre. Ainsi la liaison est totale entre l'œuvre terminée et ses prémices. Le graphisme devient absolu. Quelques couleurs essentielles. La lumière indépendante les sature.


Concerto n 3 Prokofief

La femme au mixer

Dès 1959 et jusqu'en 1975

Initié aux différents procédés anciens et modernes par Henri Linard, restaurateur du musée du Louvre, il crée sa propre technique. Apparition des Monolithes, "les fameuses premières Plaques", Icônes Interstellaires utilisées par Stanley Kubrick en 1968 dans "2001: a space odyssee".


Le programme

Les Deux Personnages sur la plage

1962-1968

Maîtrise de la lumière et de l'espace couleur, leur permettant de rejoindre le graphisme absolu, convergence qui détermine les premières grandes compositions..


Christ, Leica et Orange

L'Adolescent et l'enfant

Années 70

Epanouissement d'un art libéré des contraintes assumées volontairement au cours des périodes antérieures et synthèse magistrale dans des tableaux qui portent à un niveau d'intensité sans précédent la problématique vécue par le peintre: son regard sur le monde, sur l'histoire des hommes et sur leurs interrogations.


Le pain Biblique

Le Pain Vivant Cosmique

Années 80

Conquête de la réalité invisible, Yatridès aborde les sujets bibliques pour mesurer ses forces. Il utilise les "signes" qui, grâce à son pouvoir de perception, prennent une signification nouvelle.


L'ultime Unité

La Barque pour un citron

Fin XXème siècle et de nos jours

" Jean Paul Sartre avait critiqué, en son temps, le positivisme qui voulait traiter l'homme comme un être du monde en négligeant ce fait essentiel que l'homme est aussi un être qui se représente le monde et lui-même dans le monde".
" Yatridès est le premier peintre qui relève ce défi sans recourir aux artifices dont ont abusés les surréalistes pour obtenir des effets de distanciation : onirisme, mise en abîme, rideaux."

Le Combat

Le Mur
"Peintre observateur et observé par lui-même en train d'observer, il bouscule les conventions".
"Chacune de ses œuvres est une toile de l'univers, une plaque, qui enferme tout ce que porte le cosmos depuis l'origine du temps". 
"Il révèle la troisième demeure de l'homme".

Le Mur

_____________________________________________________________


logo

Contact par mail : yatrides@wanadoo.fr
www.yatrides.org

Textes extraits des documents suivants : 
Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.
Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France) et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. 
Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme ,arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seront revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son oeuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick : Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and a gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009