Yatride MAITRE DU TEMPS
traoisieme demeur 1

(Extraits de "Yatridès et son siècle l'anti Picasso" 
d'Alexandre Bourmeyster)
La tabula rasa ( destruction de tous les signes traditionnels de tous les repères utilisés par les hommes pendant des siècles pour communiquer au moyen de la représentation picturale). La tabula rasa opérée systématiquement par l'avant-garde esthétique, aboutit à des carrés blancs ou noirs signalant des fins de partie ou bien à des coulées de matière que l'artiste déifie et scrute dans le vain espoir d'y capturer l'infini ou bien, plus prosaïquement, à des divertissements décoratifs.

Avec YATRIDES nous abordons une création picturale portée à son apogée.

L'Egrégore du futur
Yatridès
L'Egrégore du futur 81x65 cm, 1982
Collection privée France






YATRIDES construit ses tableaux sur le constat de cette tabula rasa avec la conviction que toute tentative de retour en arrière, de restauration des valeurs d'antan serait vaine et dénuée de sens. Il procède patiemment à la reconquête d'un espace pictural, abandonné progressivement par cette avant-garde qui s'était mobilisée contre des tabous académiques, mais s'était révélée incapable de tirer des fruits de sa lutte émancipatrice ( Voir dans les Icônes interstellaires ).

Pour Georges Yatridès, les griffures, les giclures, les éclaboussures, ces excréments abandonnés par des anachorètes abstraits, réfugiés dans le désert de la non-communication, sont devenus les éléments premiers d'une terra incognita, d'un monde inconnu qu'il a patiemment exploré, répétons-le, avec des moyens exclusivement picturaux.

Par conséquent, il les a sublimés, il les a portés à un niveau d'interprétation qui lui a permis d'en faire les matériaux de construction d'un nouvel univers. Yatridès le découvrait à mesure qu'il le créait.

Plutôt que de parler de monde intérieur, de transcendance, nous préférons appeler cet univers la troisième demeure de l'Homme. La troisième, après l'abri naturel dont disposent, à des titres divers, toutes les créatures vivantes, et après l'habitat, ce produit de la civilisation, que l'homme s'est octroyé et qu'il concède aux animaux domestiqués par lui.

La peinture figurative traditionnelle était capable de représenter deux demeures de l'homme : 
la nature et la société (son habitat), "première" et "seconde demeure" de l'Homme.
Elle n'a su évoquer la troisième demeure qu'au moyen de métaphores et de symboles désormais obsolètes.

Le mérite des écoles post-figuratives de ce siècle sera d'avoir dégagé un espace qui permet la révélation de ce que la peinture figurative nous a trop longtemps dissimulé : 
la réalité invisible, c'est à dire la "troisième demeure" de l'homme que nous révèle enfin Yatridès

 Cette "troisième demeure" est l'univers même de sa peinture.
Voilà en quoi réside son originalité absolue.

Le pain biblique
Yatridès
Le pain biblique (60x92 cm), 1973
Collection privée France






L'Abondance de Paix
Yatridès
L'Abondance de Paix 92x73 cm, 1973
Collection privée France






Les arcades ou la tente de dieu
Yatridès
Les arcades ou la tente de dieu (73x100 cm), 1978
Collection privée France






La Barque pour un citron,
Yatridès
La Barque pour un citron, 65x100 cm, 1982
Collection privée






Le pilier-spirale du temps
Yatridès
Le pilier-spirale du temps 65x92 cm, 1982
Collection privée France






_____________________________________________________________


logo



Contact par mail : yatrides@wanadoo.fr

Textes extraits des documents suivants : 
Administration Fiscale : extraits de la "Biographie professionnelle" détaillée, Contrôles 3938 B et 3953, Annexe 49 et suivantes pour servir et valoir ce que de droit.

Arthur Conte : "Yatridès maître du temps" SGDL 04.03.1991 
Sacha Bourmeyster : "Yatridès et son siècle" , "Yatridès le peintre du réel invisible " , "Yatridès l'anti-Picasso"SGDL24.03.1994, "Les Icônes Interstellaires" SGDL 31.03.1994, "Yatridès et la Bible" SGDL 30.10.96
Samuel E. Johnson : Biographic notes (International Galleries USA).
Catalogues monographiques, Yatridès 1954-1993 : Expositions (USA, Latin America, Canada, Great-Britain, Switzerland, Poland, Greece, Paris and Provincial France) et Rétrospectives internationales.
Catalogues monographiques, Yatridès in International Art Festivals : "Great Master guest of Honour" Biennales Internationales Canada-France 1987-1989, "Main Master guest of honour" Biennale Internationale Quebec 1988, "Great Master guest of honour" Biennales Internationales (France-Canada) Vichy, Mozac, Riom, Cités des Ducs 1991-1993, Grand Maître invité d'Honneur.
Manifestations d'Ecoles de Peinture (Schools of Painting international Events USA) : "Masters of Modern Art 1910-1960" (Special mention in "Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post-Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools 1910-1960"), "Drawings and Watercolors 1900-1959" (Event following this organized by the American Embassy in Paris (Musée de l' Orangerie, hiver 1958-1959 : "From Clouet to Matisse" - Drawings in American Private Collections"), "Specialists in XXth Century Masters" (Special mention in "Collector's Choice").
Thèses universitaires : "Le peintre hors du tumulte" ("René Char", Maîtrise des Sciences et Télécommunications, MSTC Université Grenoble III 1981), "Les relations publiques et les techniques de communication au service de la peinture - Yatridès" (C. Lehodey 1983, Ecole des Attachés de presse, Directeur Fondateur Denis Huismans).
Videos, émissions télévisées : "Yatridès, les cimaises du ciel" (Sacré-Coeur Montmartre, Provideo S.A. 1981). "Yatridès le peintre hors du tumulte" ("René Char" Provideo S.A. 1983), "l'Art Yatridès" (Version Originale S.A. 1985), "Allemagne, Pologne et Russie" 1984
"Yatridès le peintre de la future mémoire" (Daniel Daneyrolles, FR3 1979), "Yatridès" (Daniel Bilalian, Journal télévisé 13:00-20:00h, Antenne 2, 12/12/1983), "Allemagne, Pologne, Russie" (Journeaux télévisés 1985). Voir dans "Sa vie" : "Bibliographie".
Films, longs métrages : L'œuvre de Yatridès a enthousiasmé cinéastes, réalisateurs, sémiologues parmi les plus grands de notre temps.
Jean Delannoy et Marcel Carné et leurs propositions de longs métrages avec des artistes de renommée internationale; Yatridès dans sa situation n'avait pu accepter. 
Par la suite en 1968, Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick révèleront dans leur long métrage l'amplitude métaphysique des Plaques Monolithes de Yatridès. 
Aucuns droits intellectuels sur le fond et la forme ,arguments de ce long métrage qui a marqué notre époque, ne seront revendiqués par Yatridès. 
Voir sur ce site yatrides.com, dans "Sa vie": "L'entourage". Dans "Son oeuvre" : "Les Plaques de Yatridès" et "les Icônes interstellaires.
Yatridès-Kubrick :Les Plaques interstellaires de Yatridès, fondement et moteur de "2001 : Odyssee de l'espace". 
Voir dans "Son œuvre": "Yatridès-Kubrick".
Miles Millar : De nos jours: "Georges YATRIDES is the apotheosis of a Master in terms of artistry (...) His body of work is ethereal, not only aesthetically, but in his innate ability to harness the metaphysical aspect of our nature. He is an absolute in the incessant redefining and evolving anatomy of contemporary art and a gift to all of us. The power of this man's vision is everlasting (...) I was enraptured by the dexterity of his mind (...). Georges Yatrides' work is awe-inspiring and rightfully deserves the position it will take in our collective history, he is a true craftsman of the intangible" : Miles MILLAR, February 17, 2009